Vers une parité Hommes-Femmes en politique au Burkina Faso ?

Vers une parité

Des inégalités hommes-femmes existent dans le monde et au Burkina Faso, une transition vers moins d’inégalités se fera en fonction de l’engagement du gouvernement mais également en fonction de la population et des mœurs qu’elle véhicule.

Des progrès ont-ils été faits ? Oui ! Une réduction des inégalités est-elle possible dans les années à venir ? Est-ce que la politique est réservée uniquement aux hommes ?

Le 3 septembre 1979, la CEDEF, la Convention sur l’Elimination de la Discrimination à l’Egard des Femmes, est mise en place, puis ratifiée le 8 novembre 1984 par le Burkina Faso et marque le début d’une démarche égalitaire.

En 2001, le Centre International pour l’Education des Filles et des Femmes en Afrique, le CIEFFA, s’installe à Ouagadougou. Il prend de nombreuses mesures, notamment en 2003-2004, où l’enseignement primaire des petites filles de première année est entièrement pris en charge par l’Etat.

Malheureusement, ces politiques de discrimination positive visant à limiter les inégalités entre hommes et femmes sont insuffisantes. En effet, il y a très peu de femmes au parlement, au gouvernement et dans la haute administration centrale et communale : Seulement 20 maires de commune sont des femmes pour 351 postes, 18 femmes députés sur 111 à l’Assemblée Nationale, et 4 femmes ambassadrices sur 28.

Et, lors de notre correspondance avec les élèves du Burkina Faso, l’absence de réponse sur la question de la politique nous a surpris, et nous pousse à nous interroger sur les raisons de ce silence. Les collégiens n’ont-ils pas d’informations sur ce sujet ? S’en désintéressent-ils ?

Il y a donc de nombreuses inégalités au sein du gouvernement burkinabé

Ces démarches égalitaires vont-elles aboutir ? Est-ce que cette situation va permettre une remise en question des pays plus développés au niveau de la parité politique ?

Hugo Guastalla, Hugo Laviron , Victor De Regard  et Henri Duffez, seconde 1

Cet article a été réalisé dans le cadre des cours d’EMC de N. Mergoux en collaboration avec C. Lecocq Hubert, professeur documentaliste.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :