L’éducation au développement durable au collège

Au printemps, les éco-délégués botanistes se sont retrouvés pour entretenir leur plate bande de fleurs vivaces et la spirale aromatique. Pendant ce temps, un autre groupe d’éco-délégués apiculteurs étaient à l’écoute d’un adulte compétent : comment surveiller la bonne évolution de l’essaim ?

Aux beaux jours, les abeilles manquaient de place, elles ont alors construit (hors cadre de ruche) des loges de cire ! Il devenait urgent de placer une hausse.

L’enfumage est indispensable lors de chaque visite afin de calmer les abeilles et de vérifier les cadres sereinement 

Magnifique cadre de corps de ruche : nous avons appris à identifier les différentes loges : Rouge = pollen, Blanc = larves, brun clair = couvain (larves en métamorphose), doré/blanc = miel

Présence de loges de faux bourdons.

Cadre de hausse rempli de miel en partie operculé. Au moment de la récolte, il peut en contenir de 1,5 kg à 2 kg !

Une fois le couvercle refermé, les abeilles s’appellent pour regagner la ruche en quelques heures !

 

Premier BILAN très encourageant : 25 kilos de miel récolté pour la saison 2016 !!

 

 

Happy culture à Mongré !

Happy culture
Les éco-délégués « apiculteurs » ont rencontré Serge Gyurkovics, ancien directeur de l’école primaire et apiculteur passionné les jeudis 28/1 et 11/2/16 au CDI.
Lors de la première séance, il nous a présenté la ruche et ses différentes parties. Il avait apporté sa combinaison, une ruche et une ruchette (petite ruche servant à aller chercher un essaim d’abeilles dans la nature). Il nous a montré le fonctionnement d’une ruche, son installation et nous a expliqué comment on l’entretient. Nous avons découvert l’habitat des abeilles et nous avons appris beaucoup de choses notamment sur la vie des abeilles en été (les sorties, les activités royales, l’approvisionnement en nourriture) et en hiver (le maintien dans la ruche).
La deuxième séance consistait en un jeu de mémorisation. Chaque élève apiculteur avait une étiquette qu’il devait poser sur une partie de la ruche. Au cours du jeu, Gabriel Réa, jeune volontaire en service civique et Serge Gyurkovics répondaient à nos nombreuses questions. Nous pouvions en même temps regarder un diaporama d’un photographe professionnel sur ces insectes extraordinaires.
Nos prochaines rencontres permettront d’approfondir nos connaissances notamment sur l’anatomie de l’abeille, les différents individus, les produits de la ruche etc.
Nous sommes enthousiastes car bientôt Mongré accueillera deux ruches ! Mais où et quand seront-elles installées ? Quelle quantité de miel pourra-t-on espérer obtenir ?
Vous connaitrez les réponses dans un prochain article …

Alexandra 5°5, Alexis 6°9 et Ilan 4°3, écodélégués.