La formation des éco-délégués du Collège 2011-2012

Le jeudi 3 novembre 2011 de 15h30 à 16h30, élèves du collège, nous nous sommes rendus à une formation des éco-délégués, première réunion de l’année. Nous sommes arrivés dans le CDI où un goûter bio nous attendait, il y avait des produits issus du commerce équitable.

Le commerce équitable est un commerce assurant un revenu correct aux producteurs des pays du Sud afin de développer leur activité durablement. Ce commerce concerne aujourd’hui les produits alimentaires et artisanaux, mais pourrait s’appliquer aux produits industriels.

D’abord, une intervenante de la FRAPNA est venue nous sensibiliser à la notion d’empreinte écologique. C’est la surface de terrain correspondante produite par la population et répondant aux besoins, activités et assimilations de déchets*. Pour la calculer (travail par 2 sur ordinateur), on évalue quelle surface productive de terre est nécessaire pour obtenir les matières premières, l’énergie et tout  ce que nous consommons. Nous avons obtenu un chiffre qui traduit le nombre de planètes nécessaire si l’ensemble de la population mondiale avait le même mode de vie que nous. Nous, collégiens de Mongré, avons été surpris du constat suivant : nous avons besoin de 2 à 4 planètes.

Dans un deuxième temps, nous avons répondu à des questions, par table de 4. Ces questions portaient :

  • Sur la nourriture : «  je mange des plats surgelés ou en conserve » Réponse : toujours / le plus souvent possible / de temps en temps / rarement / jamais / je ne sais pas ;
  • sur l’habitat : « comment est chauffé votre maison ? » ;
  • sur les moyens de transport : « comment allez-vous au collège ? » ;
  • sur la consommation et la gestion des déchets «  votre famille pratique-t-elle le tri sélectif ? ».

A la fin, selon nos réponses, nous avons obtenu un score, là aussi élevé. Plus il est élevé, moins c’est bon pour la planète.

Enfin, M. Claire, gestionnaire de Mongré, est venu nous expliquer, à l’aide d’un diaporama,  comment est chauffé notre établissement scolaire (incinérateur de Villefranche et chaudière) et nous détailler les actions concrètes d’économie d’énergie (fenêtres, isolations…). Cette présentation rentre dans le cadre d’une démarche HQE **, commencée il y a 3 ans avec le label éco-responsable…

Voilà comment s’est déroulée cette première réunion des éco-délégués du Collège.

* Définition de l’empreinte écologique de William REES, un des pères de ce concept :

« L’empreinte écologique est la surface correspondante de terre productrice et d’écosystèmes aquatiques nécessaires pour la production des ressources utilisées et l’assimilation des déchets produits par une population définie à un niveau de vie spécifié, là où cette terre se trouve sur la planète. »

** Démarche HQE (HAUTE QUALITE ENVIRONNEMENTALE) : politique environnementale qui en 14 points permet d’obtenir des bâtiments confortables et respectueux de l’environnement. »

Adama 4°3

Succès de la Semaine du Commerce Equitable

Une semaine pour :

– s’informer au CDI sur le sujet en dégustant du chocolat et des jus de fruits ;
– découvrir des produits (bijoux, porte-clés, produits de beauté….) vendus à petits prix au profit de la parution du journal Vert Mongré ;

 – échanger avec les bénévoles de la Société des Missionnaires d’Afrique, les Pères Blancs ;

– écouter nos éco-délégués du lycée conter le commerce équitable aux plus jeunes.

A cette occasion, les élèves de 5.5 et de 5.7 ont réalisé des affiches très belles et originales pour expliquer l’intérêt d’acheter « équitable ». Tous les produits nous ont été fournis par Artisans du Monde.

L’évènement s’est terminé le 22 avril, Journée internationale de la terre nourricière.

Mongré : un label éco-responsable

2010-2011 : que s’est-il passé chez les éco-délégués du collège ?

  • ECO-DELEGUES … Qui sont-ils ?

L’éco-délégué est une personne « relais » entre sa classe et le comité de pilotage (personnels de Mongré). Il s’intéresse à l’environnement et au développement durable, il est volontaire et source de propositions, il est « élu » pour l’année par ses camarades de classe (octobre).

  • COMITE DE PILOTAGE … Que fait-il ?

Le label éco-responsable a été obtenu en 2009 pour une durée de 3 ans. Le comité s’est engagé donc à mener des actions pour maintenir ce label au sein de l’établissement. Cette année, les actions concrètes concernent une diminution :

– de 5% de la consommation de papier,

– de 5% de l’énergie (chauffage, électricité…),

du gaspillage du pain au self.

  • FORMATION DES ECODELEGUES … En quoi consiste-t-elle ?

Le 22/11/10 se sont retrouvés les éco-délégués du collège soit à 8h, 36 éco-délégués de 6° et 5°, et à 10h, 34 éco-délégués de 4° et 3° accompagnés de leurs enseignants référents.

3 bénévoles de l’association Artisans du Monde sont venus animer cette matinée dont le thème était la sensibilisation des jeunes à l’inégale répartition des richesses dans le monde.

2 jeux ont été proposés : le jeu de la baguette et le jeu des chaises.

Ces 2 heures de formation se sont terminées par un goûter-dégustation à base de produits issus du commerce équitable (spéculos, chocolats, confitures, jus de fruits…).

  • ACTIONS DU COLLEGE…

–          A propos du papier : le ramassage du papier dans les boîtes se poursuit au rythme d’une fois par trimestre.

–          A propos du pain :   constat de pain gaspillé mis à la poubelle chaque jour au self,

campagne de sensibilisation par affiches confectionnées par les éco-délégués.

–    A propos de la semaine sur le commerce équitable : participation de certains éco-délégués aux stands buvette et vente de produits Artisans du monde.

Pour que toutes ces actions se poursuivent et que d’autres actions innovantes se mettent en place, nous comptons sur vous, élèves de l’an prochain.

Rejoignez-nous et engagez-vous dans le développement durable et le label éco-responsable de Mongré.

B.Carpentier et N.Chapel

La répartition des richesses dans le monde


Le 22/11/10 se sont retrouvés les écodélégués du collège soit à 8h, 36 éco-délégués de 6° et 5°, et à 10h, 34 éco-délégués de 4° et 3° accompagnés de leurs enseignants référents, Mmes Carpentier et Chapel.

3 bénévoles de l’association Artisans du Monde sont venus animer cette matinée dont le thème était la sensibilisation des jeunes à l’inégale répartition des richesses dans le monde.

2 jeux ont été proposés : le jeu de la baguette et le jeu des chaises.

Jeu de la baguette

Les élèves doivent découper la baguette et la distribuer aux 6 milliards d’habitants de la Terre.

Ils étaient loin d’imaginer qu’environ 4/5 de la baguette revenaient aux 20% d’habitants les plus riches (1,2 M.) et environ 1/5 devaient subvenir aux besoins des 20% les plus pauvres.

Jeu des chaises

Dans un premier temps, les élèves se sont répartis en différentes populations du monde, sachant que 1 élève représentait 200 000 d’habitants. Après leur propre estimation, les animatrices ont corrigé leur choix. Ils se sont ensuite identifiés comme Asiatiques, Américains, agriculteurs… avec des symboles (assiettes, logos, cuillères, pantins) en utilisant tout l’espace de la S12

Dans un deuxième temps, le jeu s’est déroulé au fil des questions.

* Comment sont répartis les habitants de la terre ?

Estimation des élèves Réalité
Asie 10 18
Amérique du Sud 8 2
Afrique 5 5
Europe 3 4
Amérique du Nord 5 2

Total                                                                 31                                                     31

Les élèves prennent leur chaise et s’installent sous les panneaux des régions du monde.

* Quel est le nombre d’agriculteurs et quelle est la première céréale cultivée dans chaque région du monde ?

Estimation des élèves du nombre d’agriculteurs Réalité Type de céréales
Asie /18 13 11 Riz
Amérique du Sud /2 1.5 0.5 Maïs
Afrique /5 4 4 Millet
Europe /4 1 0.4 Blé
Amérique du Nord /2 0.5 0.2 Blé

En Asie, 11/18 sont agriculteurs, en Afrique, 4/5 et en Europe 1/10.

* En admettant que la Terre nourrit toute sa population et en considérant que la production mondiale pour 31 personnes correspond à 31 assiettes, combien d’assiettes de céréales  sont produites par les agriculteurs dans chaque région du monde ?

Nombre d’agriculteurs Estimation des élèves dunombre d’assiettes Réalité
Asie /18 11 16 14
Amérique du Sud /2 0.5 2 2
Afrique /5 4 4 2
Europe /4 0.4 3 7
Amérique du Nord /2 0.2 01 7

Nous constatons qu’en Asie, chaque personne mange à sa faim (4 assiettes produites par 11 agriculteurs pour 18 personnes). En Afrique, chaque personne ne mange pas à sa faim (2 assiettes produites par 4 agriculteurs pour 5 personnes). En Europe, nous mangeons TROP !!!

 

Comment expliquer la différence entre ces chiffres ?

En Europe, il y a plus de machines et plus de produits chimiques (engrais, pesticides, insecticides)

En Afrique, il n’y a pas de machines, le travail est manuel.

* Que deviennent les céréales produites ?

Tous les habitants devraient avoir suffisamment de céréales pour se nourrir !

Remarque : Il faut 3 kg de céréales pour nourrir un poulet.

Que fait-on avec ces céréales ? Soit on les mange, soit on nourrit les animaux (Amérique de Nord, Europe), soit, on en fait du carburant.

* Comment sont réparties les céréales ?

Une ration de 5 cuillerées/personne correspond à 2000 calories/jour.

Nombre de c/personne
Asie de 4 à 8
Amérique du Sud 6
Afrique 4
Europe 7
Amérique du Nord 8

La population de certaines régions du monde mange trop (Amérique du Nord, Europe).

Les conséquences sont les problèmes d’obésité, les maladies cardiaques, le taux de cholestérol élevé, les repas déséquilibrés (trop de sel, trop de sucre et trop de graisses) mais très variés !

Par contre en Asie, le régime alimentaire est à base de riz, de céréales, de poissons et de légumes : Varié et équilibré mais ration journalière insuffisante !

A l’issue de ces 2h, nous avons goûté quelques friandises, chocolat, pâte à tartiner, confitures de goyave et biscuits, le tout accompagné de jus de fruits bio (produits issus du commerce équitable proposés par l’association Artisans du Monde).

Paul 5°4

Exposition sur le commerce équitable

Les organisations de commerce équitable se sont entendues en 2001 sur une définition commune du commerce équitable :
« Le commerce équitable est un partenariat commercial fondé sur le dialogue, la transparence et le respect, dont l’objectif est de parvenir à une plus grande équité dans le commerce mondial. Il contribue au développement durable en offrant de meilleures conditions commerciales et en garantissant les droits des producteurs et des travailleurs marginalisés.»

Les 5èmes de Melle Martin ont, dans le cadre du programme d’histoire et d’éducation civique, travaillé sur ce thème.Ils ont effectué des recherches documentaires au CDI, réalisé des panneaux et diaporama et monté une exposition très éducative qui a été inaugurée en présence de Monsieur Jaillard.

Mongré is Fair Trade

Dans le cadre de notre programme d’anglais de première, le groupe de spé’ anglais de la classe de 1°ES1 de Mme Chapuis a réalisé un débat « haut en couleurs » concernant le commerce équitable. Notre travail a d’ailleurs été filmé par Mme Lecocq, documentaliste. Vous pouvez retrouver ce film sur le site « Vert Mongré » (https://vertmongre.wordpress.com).

Mais avant toute chose, une rapide explication de ce qu’est le commerce équitable.

Le commerce équitable est un partenariat commercial qui se veut une alternative au commerce international traditionnel et dont l’objectif est de parvenir à un développement harmonieux et durable des producteurs défavorisés et marginalisés. Pour cela, il offre de meilleures conditions commerciales aux producteurs tout en attirant l’attention des consommateurs par des campagnes de sensibilisation.

Quels sont les objectifs d’un tel commerce ?

Les objectifs de ce commerce sont non seulement d’améliorer les revenus et le bien-être des producteurs des pays en voie de développement mais aussi de défendre les droits de l’homme, de protéger l’environnement et d’assurer la sécurité économique des régions.

C’est donc à la suite du salon européen du «  fair trade » qui s’est tenu à Lyon en octobre 2009 que nous avons mis en scène ce débat entre partisans et opposants à ce nouveau genre de commerce.

Le principe est simple : d’un côté, les «  verts », représentant tous une association pro-commerce équitable ou un pays dans lequel celui-ci est bien présent, et face à eux trois patrons d’industries chimiques venus gâcher la fête en clamant que cette cause est inutile et n’apporte rien de bon.

Notre objectif : leur faire comprendre que le commerce équitable c’est bien, c’est beau, c’est bon, mais surtout c’est l’avenir !

Les arguments fusent de tous les côtés dans un anglais qui frôle (je dis bien qui frôle) la perfection, le tout animé par une touche d’humour qu’on retrouve dans les noms et prénoms des participants  notamment.

Vous vous demandez certainement quels peuvent être ces arguments si percutants ?

Qu’y a-t-il de si drôle ?

Pour le savoir, il suffit de vous rendre sur le site « Vert Mongré » et de regarder la vidéo de ce débat qui comporte du vocabulaire anglais pouvant vous être utile, et un réel message en faveur du commerce équitable.

Lucas Heral

Débat et article réalisés par : Mathilde Micheau (Ana Nass) ; Julia Verdu (Julia Verdure) ; Agathe Chapelle (Holly Vert) ; Séverine Desmules (Kate Tea) ; Lucas Heral (Lucas Crout) ; Alexandre Blache (Harry Covert) ; Paul Gardette (Tom Atoes) ; Max Lallement (Kim Ykall) ;  Nicolas Barbet (Paul Huttion)  Antoine Day (Chi Ho Thou) et bien entendu Mrs Chapuis